Foot / Russie: Christopher Samba répond à des supporters racistes

  • 19 décembre 2012
Christopher Samba.
Image caption Christopher Samba, défenseur d'Anzhi Makhachkala, a vivement critiqué les supporters racistes.

Les supporters du FC Zenit St Petersbourg qui réclament l'exclusion des joueurs non-blancs et des homosexuels "vivent dans un autre siècle", selon Christophe Samba, défenseur d'Anzhi Makhachkala.

Dans une lettre ouverte, Landscrona, la plus grande association des supporters des champions de Russie, a vivement critiqué les joueurs noirs.

"Je ne suis pas surpris. Tout le monde sait qu'il y a des racistes parmi les fans du Zenit", a déclaré Christopher Samba, qui est également un international du Congo-Brazzaville.

"Ils vivent dans un autre siècle. C'est un jour triste pour le football russe", a-t-il ajouté.

Zenit était le seul grand club russe à n'avoir pas recruté des Noirs jusqu'à l'arrivée, pendant l'été, de l'attaquant brésilien Hulk et du milieu de terrain belge Axel Witsel.

La Fédération russe a condamné le club à payer une amende après un geste raciste d'un de ses supporters qui a offert une banane à Roberto Carlos, l'arrière gauche d'Anzhi Makhachkala, avant un match entre les deux équipes en mars 2011.

Les joueurs noirs évoluant en Russie ont été visés par des cris de singes poussés par une partie du public.

Toutefois, Christopher Samba indique que les joueurs noirs ne comptent pas boycotter les matches à la suite de l'initiative de Landscrona.

"Boycotter ? Mais pourquoi ? Parce que des supporters déclarent qu'ils n'aiment pas les joueurs noirs ? Les joueurs noirs devraient se battre pour les bons supporters, pas pour les idiots", a-t-il dit.

La Russie accueille le Mondial 2018.

Christopher Samba, 28 ans, estime que les problèmes liés au racisme n'aident pas la Russie à se préparer convenablement à cette compétition qu'elle organisera pour la première fois.