Un tribunal spécial pour juger Habré

  • 20 décembre 2012
Un nouveau pas vers le jugement de Hissène Habré.
Un nouveau pas vers le jugement de Hissène Habré.

L'Assemblée nationale du Sénégal a adopté une loi attendue depuis longtemps, et qui prévoit la création d'un tribunal spécial pour juger l'ancien dirigeant tchadien, Hissène Habré.

Cette nouvelle loi permet au président sénégalais de ratifier un accord avec l'Union africaine, qui crée le tribunal.

Le texte voté par l'Assemblée nationale "autorise le président sénégalais Macky Sall à ratifier l'accord entre le gouvernement du Sénégal et l'Union africaine sur la création de chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions sénégalaises" pour le jugement d'Hissène Habré...

Les députés de l'opposition se sont abstenus. Ils ont dénoncé "des zones d'ombres", estimant que les questions liées au financement ainsi que l'éventuelle participation de juges étrangers sont en suspens.

Les députés de la majorité qui ont voté en faveur de la loi estiment qu'il est temps que la vérité sur l'affaire Habré éclate. Ils estiment aussi que l'ancien dirigeant tchadien doit être jugé en Afrique et non ailleurs.

La Belgique avait émis en 2005 un mandat d'arrêt contre l'ex-président tchadien en vertu d'une loi belge dite de "compétence universelle".

Les avocats de Habré parlent eux, d'une une lois illégale et d'un tribunal voué à l'échec.

Hissène Habré a dirigé le Tchad de 1982 à 1990 avant de s'enfuir au Sénégal où il vit depuis. Certaines ONG parlent de 40.000 victimes durant ses huit ans de règne.